Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Café Dagobert

Publié par : My dad  /  Catégorie : Le tiroir du haut

Il y a quelques mois, alors que nous venions de nous installer dans l’Ain, nous avons découvert une brûlerie à une dizaine de kilomètres de chez nous : Torréfaction Dagobert à Sainte-Olive.  Coup de fil au gérant,  David Gobert (bien vu le jeu de mots), pour savoir s’il pourrait nous faire visiter ses installations et nous expliquer l’art de la torréfaction. David accepte bien volontiers, mais nous invite à patienter jusqu’à l’installation dans ses nouveaux locaux, flambant neufs. Rendez-vous est pris.

Mais notre histoire commence bien avant, sous d’autres latitudes et longitudes, là où pousse sur des caféiers un fruit rouge qui ressemble à une cerise. Pour faire de cette cerise le grain qui nous est plus familier, plusieurs étapes de préparation et de transformation sont nécessaires. Chaque étape est essentielle et peut, si elle est mal effectuée, compromettre la qualité du café. Explications. Après la cueillette qui doit (ou devrait) se faire manuellement pour ne récolter que les fruits à maturité, les grains sont placés dans des aires de séchage et régulièrement ratissés. Un tri méticuleux est ensuite effectué afin de retirer les fèves abîmées. L’opération suivante consiste à décortiquer les grains, c’est-à-dire à les détacher de leur coque. Des photos de chacune de ces étapes illustrent l’article que Wikipedia francophone consacre à ce sujet.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le café est ensuite exporté pour pouvoir être torréfié selon les goûts des consommateurs et les usages, propres à chaque pays, et c’est à cet instant précis que David Gobert nous ouvre les portes de son nouvel atelier situé dans la Dombes, faisant la démonstration que ce produit lointain devient local dès lors qu’on le grille.

Read More Lire la suite…