Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Smells like white spirit

Publié par : My dad  /  Catégorie : Le tiroir du bas

Smells like white spirit !

Mesdemoiselles, mesdames, pour stimuler votre culture G, pratiquez le Q.I. interrompu ! Parce que les journaux de nos jours sont avides de vies à vider. Parce que les revues sont du déjà-vu. Parce que décrocher la une serait comme décrocher la lune. Parce que le tube de l’été me donne juste envie de buter la télé, je l’assure et je l’assume : mieux vaut écouter sa propre voix et faire ses propres choix.

Coïtcidence, alors que je terminais la lecture de « Liliane est au lycée » de Normand Baillargeon, Natacha Polony (ma muse qui m’amuse) publiait sur son blog un billet intitulé « Quand j’entends le mot culture… », dans lequel elle s’épouvante (en toute prévisibilité) de la déliquescence de la culture générale. Et blablabli et blablabla.

Après Daudet aux pré-ados, voilà qu’elle prescrit – au nom d’une culture dite « générale » – Homère et Balzac aux « juniors managers »*. J’aimerais sincèrement m’en réjouir, mais l’amour monomaniaque que Natacha Polony porte à ces grands écrivains classiques qu’elle a comme canonisés, en fait des boulets. Ses références littéraires sont quasi exclusivement extraites du Lagarde et Michard ce qui, sans faire injure aux illustres auteurs concernés, est foncièrement insatisfaisant parce qu’insuffisant.

Read More Lire la suite…

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas

Publié par : My dad  /  Catégorie : Le tiroir du bas

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas

[Les trois articles suivants sont consacrés à des auteurs, rencontrés au salon de la Fête du Livre jeunesse de Villeurbanne]

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas

Départ. L’auteur-illustrateur Jean-François Dumont aurait pu nous raconter l’histoire d’un moustique qui refuserait de piquer, d’un chewing-gum qui ne voudrait pas faire de bulles, voire même plus insolite de moutons qui se mettraient en grève ;-) , mais c’est d’une petite oie qui ne voulait pas marcher au pas dont il a choisi de nous parler. Lancez les dés !

Dans une ferme au bout d’un chemin, le chef Igor, anatidé de son état, mène son régiment d’oies à la baguette, avec une rigueur toute militaire qui n’est pas sans rappeler le Commandant Poulard dans Chicken run. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça ne rigole pas à la ferme, aucune plume ne dépasse ! Jusqu’au jour où une nouvelle recrue, Zita, décide de sortir du rang. Avancez jusqu’à la page 9. La petite Zita s’en veut, elle aimerait pouvoir prendre sur elle et défiler au rythme d’un métronome, mais c’est au delà de sa volonté, elle ne peut pas ! Dans cet album, il est donc aussi question de résistance. Passez votre tour. Reculez de quatre pages. A la marche militaire d’Igor fait finalement écho la mélodie bien plus entraînante de Zita et de ses autres compagnons de basse-cour, qui pourra être lue à plusieurs voix ou écoutée sur la page My Space dédiée. Vous l’avez compris, cette histoire donne de la j-oie, alors rejouez autant de fois que vous le souhaitez. Arrivée.

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas, Jean-François Dumont, Père Castor Flammarion, 2007. ISBN : 978-2-0812-0326-6.