Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Planète 51

Publié par : My dad  /  Catégorie : Dans la commode

Planète 51

Un vaisseau de la NASA, piloté par le  capitaine Charles Baker, atterrit sur la Planète 51 et sème la panique dans une paisible bourgade.

Planète 51  joue sur une inversion des rôles, puisque ce sont ici les terriens qui sont les extraterrestres. Cela ne suffit pas à faire du synopsis la singularité de ce film d’animation, qui interpelle davantage par le fait qu’il s’agit d’une production anglaise et espagnole. Le graphisme rappelle d’ailleurs celui d’un autre studio ibérique, Pendulo, connu pour le jeu d’aventure vidéo Runaway.

Planète 51 est donc l’occasion d’étalonner un film d’animation européen avec ce qui se fait aux Etats-Unis, référence en la matière. Et de ce point de vue, sans pour autant rivaliser avec le brio des Studios Pixar par exemple, il tient largement la comparaison. La réalisation est impeccable, servie par des moyens conséquents (à ce jour, le budget le plus élevé de l’histoire du cinéma espagnol), le rythme est alerte, on ne s’ennuie pas une seconde. On regrette juste un scénario trop convenu, (ab)usant de « recettes » largement éprouvées outre-Atlantique, sans doute pour optimiser le potentiel commercial du film. Même les nombreux clins d’œil, incontournables dans le genre, sont tous empruntés à l’histoire et au cinéma américains. En définitive, seuls les noms au générique rappellent aux spectateurs qu’il s’agit d’un film européen, qui aurait assurément mérité plus d’audace.