Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Planète Mers

Publié par : My dad  /  Catégorie : Le tiroir du haut

Planète Mers

« Dans la famille des labres, je voudrais le labre à bande juvénile, le labre faucon, le labre capitaine, le labre bossu mâle, le labre Sandager, le labre cochon et le labre nettoyeur ! »

Les fonds marins nous livrent peu à peu leurs secrets. Il y a quelques mois, nous avons fait la connaissance d’un labre à tête de mouton (voir notre article) ; dans Planète mers, Laurent Ballesta (photos) et Pierre Descamp (textes) nous présentent le reste de la tribu et quelques 400 autres espèces. Comme son titre ne l’indique pas, ce très beau recueil photographique explore aussi les fonds océanographiques. Le jeu de mots, co(s)mique, justifie pleinement cette approximation et souligne en fait combien les fonds marins nous restent fondamentalement étrangers. « On est sur une autre planète sur notre planète », dit à ce sujet Pierre Descamp. Pour l’anecdote, souvenons-nous que la planète rouge avait déjà inspiré en 1991 un jeu de langue au groupe IAM, qui revendiquait alors son appartenance à la planète Mars…eille.

Laurent Ballesta est un expert reconnu en prise de vue sous-marine, collaborateur régulier de l’émission Ushuaïa Nature présentée par Nicolas Hulot. Le photographe n’hésite pas à descendre en plongée autonome à près de 200 mètres de profondeur pour tirer ses « portraits ». Planète mers est donc un vortex d’images, qui en met plein le cortex ! Nos préférées ? Le dinoflagellé planctonique (0,04 millimètre !) et le phytoplancton à coccosphère (0,008 millimètre !), photographiés au microscope électronique, le poisson lanterne de Steinitz, et surtout le poisson pierre recouvert d’algues (pp. 250-251), à qui il ne manque qu’une écharpe verte pour ressembler à un supporter du XV du Trèfle ! Les deux auteurs livrent au passage un plaidoyer pour la conservation des océans, déjà fortement « délabrés » comme nous l’avons mentionné en préambule ;-) . L’ouvrage est donc enrichi d’éclairages apportés par des spécialistes de l’UICN.

Read More Lire la suite…

Océans

Publié par : My dad  /  Catégorie : Dans la commode
Océans

Océans

La sortie d’un film sur l’environnement s’accompagne désormais souvent d’une polémique quant à l’origine de son financement. Ainsi, après Yann Arthus-Bertrand, puis Nicolas Hulot, c’est au tour de Jacques Perrin et de Jacques Cluzaud d’être brocardés pour permettre à des multinationales qui, il est vrai, ne s’illustrent guère par leur conscience écologique, de réaliser une opération de communication. On est effectivement interpelés de voir en très bonne place au générique les noms de Total, de Veolia et d’EDF. Gageons qu’une prise de conscience, à laquelle peut d’ailleurs contribuer ce film, induira à terme de nouveaux rapports de force et une redistribution du pouvoir financier.

Alors, faut-il pour autant reprocher aux deux réalisateurs un message écologique dilué ? Read More Lire la suite…