Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Fête de la musique

Publié par : My dad  /  Catégorie : Y en a de partout

Fête de la musique 2010

21 juin, on vous prend par la main pour vous emmener à (roulements de tambour)… la Fête de la Musique ! Bon c’est vrai, rien de très étonnant. Il y a pourtant bien une touche d’originalité dans notre proposition, puisque c’est à la Fête de la Musique libre à Lyon que nous vous convions, une manifestation à l’initiative de la MJC du Vieux Lyon et d’Artischaud, une association visant à informer le public sur l’émergence de l’art libre, c’est-à-dire des œuvres sous des licences inspirées de celles des logiciels libres.

Artischaud

Logiciels libres, art libre, musique libre… Aujourd’hui, ce qui est vertueux doit se parer de qualificatifs pour se démarquer de ce qui est devenu à mauvais escient la norme. Ainsi, la musique libre est à considérer comme une alternative à la musique sans qualificatif, celle des majors, de la SACEM, de la GDN et de l’HADOPI. En fait, un produit. La perversion de ce système est telle qu’il a été jusqu’à pervertir la langue elle-même et l’usage que l’on fait des mots. Alors pourquoi ne pas appeler un chat un chat ? Un simple glissement lexical donnerait d’ailleurs une toute autre perspective sur la question, en opposant la musique libre que l’on appellerait musique (tout naturellement) à la musique esclave par exemple. Ce raisonnement vaut aussi en agriculture où c’est le mode de production pratiqué depuis des millénaires dans le respect de l’homme et de son environnement que l’on qualifie de « biologique » (un terme inapproprié qui véhicule une image péjorative), alors que c’est plutôt l’agriculture conventionnelle qu’il conviendrait d’appeler « agriculture chimique ». Il y a donc une bataille – totalement pacifique – des mots à mener. Qui pourrait se targuer d’écouter de la musique esclave avec un logiciel privateur tout en mangeant une pomme issue de l’agriculture chimique ? Une image pas franchement glamour, il faut bien le dire !

Read More Lire la suite…

Les Jupes fendues

Publié par : My dad  /  Catégorie : Y en a de partout

Les Jupes fendues ne dépareilleraient pas dans un épisode de My name is Earl, poussant une vieille Dodge sur une route du Middle West américain en quête d’une improbable rédemption. Mais c’est sur la scène du Ninkasi à Saint-Etienne qu’ils nous ont donné rendez-vous. Et sur leur liste, contrairement à celle de Earl J. Hickey, ils n’ont pas inscrit de péchés (quoique ?!), mais des titres qui filent droit et juste ! Trois minutes maxi, « pour éviter les chichis » ! Leur rock ‘n’ roll vintage rappelle celui du Cri de la mouche au début des années 90. Comme leurs aînés, leurs paroles sont drôles et décalées.

Et s’il n’y a pas encore de pin-up en jupes fendues se déhanchant à leurs concerts, c’est uniquement parce que le trio ne joue ensemble que depuis quelques mois. Mais cela ne saurait tarder, question de talent… et de karma !

Vous pouvez écouter sans modération les Jupes fendues sur leur page My Space. Ci-dessous, un enregistrement « pirate » de « Cesse de chougner ! », pour lequel le groupe s’apprête à tourner un clip.