Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Boualem Sansal

Publié par : My dad  /  Catégorie : La pile sur la commode

Boualem Sansal

Dans le cadre des 4èmes Assises internationales du Roman organisées par la Villa Gillet en partenariat avec Le Monde, la médiathèque d’Anse a convié ses lecteurs à une rencontre avec le romancier algérien Boualem Sansal, autour de son œuvre et plus particulièrement de son dernier roman Le village de l’Allemand ou le journal des frères Schiller. Une rencontre animée par Corinne Rose (bibliothécaire), Florence Veyrié (Librairie La Maison jaune) et Fouad Al’ Qasi.

Deux frères, nés de mère algérienne et de père allemand, découvrent après la mort de leurs parents, dont le village en Algérie fut exterminé par le GIA, que leur père était un bourreau nazi qui a mis ses compétences au service du FLN. Rachel, l’aîné des deux frères, enquête alors sur le passé de son père, Hans Schiller. Son histoire, qui le mène en Allemagne, en Turquie, en Égypte et en Algérie, nous est révélé par le journal qu’il rédige au gré de ses sinistres découvertes. Le poids de cet héritage est trop lourd à porter pour Rachel qui sombre dans la dépression et finit par se suicider. C’est à ce moment que son frère Malrich prend connaissance du journal. Boualem Sansal nous livre en alternance les regards croisés des deux frères sur ce drame familial. Deux perceptions différentes, sans pour autant être opposées, qui vont conduire les deux frères, chacun avec sa propre sensibilité, à essayer d’expier les crimes paternels.

Deux perceptions, mais aussi deux trajectoires, qui permettent à Boualem Sansal de relier la Shoah, vue à travers les yeux d’un jeune banlieusard francilien, la sale guerre des années 90 en Algérie et la situation des « cités » en France, où ont grandi les deux protagonistes. L’écrivain algérien dénonce les fanatiques en tous genres, incarnations des abominations dont sont capables les hommes, et assimile sans équivoque l’intégrisme islamiste au nazisme.

Read More Lire la suite…