Sites utilesNetvibesFlux RSSSites utiles


Les sciences naturelles de Tatsu Nagata

Publié par : My dad  /  Catégorie : Le tiroir du bas

Le Manchot

C’est transi de froid au Pôle sud que nous retrouvons le scientifique japonais, Tatsu Nagata, pour partir à la découverte des manchots. A le voir assis à califourchon sur notre planète bleue en page de titre, on comprend que « les » leçons de choses que dispense cet infatigable baroudeur, relèvent plus de l’expédition en conditions extrêmes que du cours magistral. « Les » leçons au pluriel, car Les Sciences naturelles de Tatsu Nagata sont en fait une série. Si nous avons choisi de mettre en avant l’édition consacrée aux manchots, c’est parce qu’elle est particulièrement réussie, mais aussi et surtout parce que nous avons déjà consacré un article aux pingouins sur ce blog. Vous saurez donc désormais que mydadisalibrarian.fr milite activement pour la parité pingouins / manchots !
L’atout principal de cette série de documentaires est justement de faire oublier qu’il s’agit de documentaires. On apprend en s’amusant ou plutôt on s’amuse en apprenant, à moins que ce ne soit les deux. Les enfants s’approprient facilement les informations… et nul besoin de contrôles surprises ! Les textes sont réduits à l’essentiel, comme les illustrations d’ailleurs, subtilement épurées et toujours drôles. Un regret cependant, concernant le site compagnon sur lequel nous aurions aimé trouver des reportages complémentaires, mais qui nous a au moins permis de découvrir quel auteur se cache derrière le scientifique japonais. Mais ne comptez pas sur nous pour vous le dire, pas plus que nous vous dirons ce qui différencie un manchot d’un pingouin. Ça, c’est le boulot du Professeur Tatsu Nagata !

Le Manchot, Les Sciences naturelles de Tatsu Nagata, Editions du Seuil, 2007. ISBN : 978-2-02-096250-6.

Zoo

Publié par : My dad  /  Catégorie : Le tiroir du bas

Zoo

« Merci de ne pas nourrir les humains ! », tel pourrait être le sous-titre de ce livre qui, comme le film Planète 51 (voir ci-dessous), joue sur une inversion des rôles. La 4ème de couverture nous invite à nous mettre « à la place des animaux », dont nous partageons en fait le regard. Dans le zoo de Dedieu & Compagnie, ce sont donc les animaux qui mettent les visiteurs derrière des grilles. L’idée est toute simple, mais géniale, et rappelle un peu Le Zoo humain de Desmond Morris. Très drôle aussi, car l’auteur n’a négligé aucun détail. Ainsi, la signalétique à l’attention des promeneurs est elle-même écrite à l’envers, Thierry Dedieu usant également de ce procédé sur la première de couv pour capter l’attention. Effet parfaitement réussi ! Les enfants peuvent d’ailleurs s’amuser à remettre le texte à l’endroit en regardant le livre dans un miroir.

L’intérêt de cette galerie de portraits est aussi que les différentes espèces d’humanoïdes ont toutes un lien avec les animaux qui les contemplent : pour n’en citer que quelques-uns, le porc-épic est ainsi associé à un iroquois (remarquez l’inscription No future partiellement masquée par les barreaux), le kangourou avec une maman qui couve son bébé dans une écharpe de portage, le hibou avec une chouette, le panda avec des touristes japonais (et leurs appareils photos bien sûr) et les singes avec…

Avec qui à votre avis ?

Dedieu & Compagnie, Zoo, Gallimard Jeunesse, 2009. ISBN : 9782070623303.

Vous pouvez également lire : Atak, Un monde à l’envers, T. Magnier, 2010. ISBN : 9782844208514.